Forum Médiéval Fantastique

Forum de discussion autour du Moyen-âge et du Médiéval fantastique
Graphismes et Design réalisés par Ace, logo FMF par Duchesse de Bretagne, logo Qui est en Ligne par Diane de Brocéliande.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  MusiqueMusique  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame Morwen
Bourgeois, Bourgeoise
Bourgeois, Bourgeoise


Nombre de messages : 96
Age : 37
Lieu d'origine : Le ventre de ma chère mère
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: La Rencontre   Mer 5 Mar 2008 - 17:29


C’était une ces nuits sombres et ténébreuses que la lune même ne sait pas éclairer …

Sa mélancolie grandissante nuisait à son sommeil, elle décidait de se lever et de marcher. Après avoir enfilé une robe de soie noire et des escarpins elle se faufilait dans la moiteur de la nuit, tout était calme et la terre se reposait du soleil de plomb qui l’avait brûlée tout le jour durant … Elle se délectait du silence et du puissant parfum des Bougainvilliers.

Elle passait devant cette magnifique villa Victorienne qui la fascinait tant, elle semblait inoccupée … Cette fois elle se décida à en pousser le lourd portail de fer forgé qui grinça sous son geste … elle hésita un instant puis parcourut la volée de marches qui menait au perron, son cœur battait un peu vite, elle écouta un instant mais le silence nocturne était toujours intact.

Elle tourna la poignée et la porte céda révélant une entrée immense et un grand escalier face à elle … à peine eut-elle mis un pied dans la villa que la porte se referma derrière elle, elle sursauta un peu avant de rire tout haut de son angoisse. Etrangement cette villa n’avait pas été pillée, on aurait dit que tous ces habitants avaient dû la quitter précipitamment et que tout était resté figé depuis lors … seules la poussière, les toiles d’araignées et le style victorien laissait paraître que l’époque de gloire de l’endroit était révolu …

Les chandeliers étaient encore intacts, bougies à peine entamées, elle se félicita pour une fois de ne pas avoir réussit à arrêter de fumer, elle sortit son briquet et en alluma quelques uns.
Poussée par la curiosité, elle saisit un des candélabres et grimpa rapidement l’escalier et se trouva dans un couloir assez sombre …

La première pièce semblait être la suite d’une femme, un magnifique lit à baldaquin trônait dans la chambre, une odeur de renfermé régnait mais elle n’était pas plus gênante que cela … Elle s’installa devant la coiffeuse prés de la fenêtre et s’observait dans le miroir un instant, une brosse d’époque était posée sur la table, il y avait aussi des flacons de différents soins et parfum, un poudrier également et quelle ne fût pas sa surprise de trouver des bijoux … Etrange se dit-elle tout haut, rien n’est pillé ou détérioré ici et pourtant tout semble à l’abandon depuis des siècles …

Une lumière semblait émaner de l’autre pièce mais lorsqu’elle en ouvrit la porte elle aussi était dans l’obscurité totale, elle posa le bougeoir sur le bureau massif de chêne … Il y avait comme une odeur de feu de bois récent dans cette pièce, sans doute se faisait-elle des idées, l’âtre était froid et vide. Elle poussa un cri d’émerveillement en découvrant une grande bibliothèque de divers ouvrages … sur le bureau attendaient d’être sollicités une plume et son encrier, un lit richement décoré occupait le mur du fond et dans l’armoire restée ouverte quelques chemises à jabot pourrissaient abandonnées à leur sort …

Elle cru entendre des pas dans l’entrée, elle ne bougea plus et tenta d’écouter encore mais les battements affolés de son cœur et sa respiration haletante l’en empêchaient …

Dans un éclair de courage elle descendit le grand escalier et regagna l’entrée, elle se dirigea dans la salle tout prés qui était un grand salon, elle n’avait jamais vu cela, une pièce immense, sur la droite une longue table était dressée dans l’attente d’au moins 40 convives … la vaisselle était intacte et semblait prête à revivre sous la couche de poussière … Sur la gauche une salle de bal, un lustre à bougies d’époque immense et magnifique la dominait de toute sa splendeur.
Elle alluma les chandeliers disposés sur la cheminée de marbre blanc et posa le bougeoir. Elle avança grisée par sa découverte, faisant claquer doucement ses talons sur le parquet de la salle …

Sur un des fauteuils victorien elle aperçu un chapeau haut-de-forme et une cape, elle tint le chapeau un instant dans ses mains, vision palpable d’une autre époque …

Le lustre avait été allumé et éclairait la pièce de sa lumière chatoyante et flavescente, un orchestre jouait sur l’estrade en bout de salle, de cette musique baroque qui vous envoûte, les couples se mouvaient avec harmonie tels des danseurs célestes glissant sur le parquet vernis de la salle avec une grâce de porcelaine …

Les femmes dans leurs corsets serrés et leurs robes ressemblaient à une multitudes de fleurs différentes, l’une arborait une tenue d’un rouge carmin magnifique, quand l’autre se pâmaient dans une toilette d’un bleu royal … Sa tête lui tournait devant tant de beauté et d’allure, un bal invraisemblable dans un univers féerique … Les hommes chatoyaient tout autant que ces dames dans leurs costumes queue-de-pie, des gilets de soie, de jolies chemises à jabot, capes, chapeaux haut-de-forme et cannes pour certains …

C’est alors qu’elle l’aperçu, de l’autre côté de la pièce, il semblait l’observer à travers les danseurs … Oui c’était bien elle qu’il regardait de ses yeux d’un vert intense, il sourit un instant quand elle posa les yeux sur la créature, il était grand, son allure était féline, la mâchoire était virile et douce en même temps, animal et androgyne à la fois … Quel homme délicieusement étrange, ses longs cheveux d’ébène descendaient en cascade sur ses épaules. Il portait un pantalon noir délicieusement moulant et une chemise à jabot, son gilet bordeaux était du même tissu que la pochette de sa veste queue-de-pie. Elle l’observait, fascinée, tout en tordant, sans s’en rendre compte, le chapeau entre ses mains … Il lui parlait semblait-il, il lui montrait le chapeau, son chapeau …

Elle laissa d’un coup tomber le chapeau à terre, la pièce était sombre et froide, les bougies arrivaient en fin de vie …

Elle sortit à toutes jambes, bouleversée par ce qu’elle venait de vivre, imagination fertile se disait-elle, une fois le cimetière dépassé elle ralentit son allure et calmée de sa course effrénée elle entendit en adéquation avec le rythme saccadé de ses talons sur les pavés d’autres pas … Elle se retourna mais ne vit personne, quand elle entreprit de reprendre son chemin c’est nez à nez avec lui qu’elle tomba, sortant du cimetière …

Lui qu’elle avait cru imaginer quelques instants plus tôt, fidèle à sa vision, magnifique et arrogant, sensuel et élégant … Il posa son doigt sur ses lèvres pour la faire taire, elle retint son souffle, elle ne savait pas crier, ne pouvait pas fuir, n’avait pas envie de fuir … elle était sous le charme, qui était-il …
« Belle et imprudente enfant » dit-il, ses yeux verts pénétrèrent son âme et dans un sourire il dévoila ses canines acérées …
Elle n’arrivait pas à le craindre, elle restée fascinée, figée là sans un mot.
« Vous êtes venue à moi, vous m’avez éveillé, soyez maintenant ma cavalière pour le grand bal de l’éternité ».
Doucement il embrassa ses lèvres et glissant jusqu’à son cou il pénétra tendrement la chair se délectant de son sang parfumé … Elle enlaça son rêve vivant, lui offrant son âme et son cœur, livrant sa vie à sa vision qui se voulait d’éternité … Oui elle lui appartiendrait à jamais …

Morwen, samedi 2 avril 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse


Nombre de messages : 1057
Age : 29
Lieu d'origine : quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: La Rencontre   Mer 5 Mar 2008 - 20:35

Sublime ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
Dame Morwen
Bourgeois, Bourgeoise
Bourgeois, Bourgeoise


Nombre de messages : 96
Age : 37
Lieu d'origine : Le ventre de ma chère mère
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: La Rencontre   Mer 5 Mar 2008 - 21:43

Merci à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Rencontre   Aujourd'hui à 20:35

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Médiéval Fantastique :: Autour du Donjon :: Les Douves :: Nos oeuvres-
Sauter vers: