Forum Médiéval Fantastique

Forum de discussion autour du Moyen-âge et du Médiéval fantastique
Graphismes et Design réalisés par Ace, logo FMF par Duchesse de Bretagne, logo Qui est en Ligne par Diane de Brocéliande.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  MusiqueMusique  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hurlements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame Morwen
Bourgeois, Bourgeoise
Bourgeois, Bourgeoise


Nombre de messages : 96
Age : 37
Lieu d'origine : Le ventre de ma chère mère
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Hurlements   Mer 5 Mar 2008 - 17:30




A 7h tapantes, le radio-réveil brisa le silence de la pièce.
« Un auto-stoppeur a été retrouvé ce matin sur la route…. »

D’un geste las, Justine arrêta la voix nasillarde de l’appareil.
« Quelle idiote … j’ai oublié de désarmer ce fichu réveil »

Elle soupira puis roula sur le côté afin d’essayer de se rendormir. Sa tête semblait lourde et son corps endolori.

Elle gémit puis se rappela les évènements du parc.
Justine s’occupait des loups dans le parc naturel départemental, celui-ci était en pleine forêt, il reprenait le système de la semi-liberté.
Elle était passionnée par le loup et travaillait là depuis bien 5 ans, elle y avait été embauchée à la fin de ses études.
Cette nuit là, elle était restée car Nala était prête à mettre bas, elle ne voulait pour rien au monde manquer l’événement et surtout être présente en cas de difficulté.
Le mâle alpha acceptait à présent Justine, non comme un membre de la meute mais elle était tolérée voire respectée par ses membres.
Orage et toute la meute semblaient nerveux, sans doute savaient-ils que de nouveaux membres allaient bientôt agrandir leurs rangs.

Dans la pénombre des sous-bois, Justine n’avait qu’une lampe pour éclairer la scène, les loups semblaient de plus en plus nerveux .. Le travail était bien entamé et Nala serait bien libérée de ses fardeaux à quatre pattes.
Les minutes s’écoulaient telles des heures et la tension se faisait bien présente, puis enfin, le premier louveteau vint au monde.

Nala mettait bas le troisième larron lorsque Orage se redressa, grognant et humant l’air. Certes le vieil alpha était caractériel mais Justine sentait qu’il se tramait quelque chose …Aucun bruit pourtant ne venait troubler le calme de la forêt et la jeune femme avait beau scruter la pénombre environnante elle ne remarqua rien et concentra à nouveau son attention sur la louve.

Soudain, un éclair de fourrure brun sombre passa près d’elle, d’un bond Orage s’était déplacé.
Justine n’a pas eu le temps de réaliser ce qui arrivait que la meute était aux abois. Un loup énorme à la fourrure longue, d’un brun intense se dressait face à l’alpha.
Son regard se posa sur Nala puis sur l’humaine, lorsqu’il tentait de les atteindre, Orage se jeta sur lui dans un grognement intimidateur ; cependant cet animal était si massif, ses mâchoires semblaient pouvoir fracasser les os de leur assaillant sans peine aucune.

Dans son demi sommeil, Justine gémissait, les larmes roulant sur ses joues rougies par la peur.

Terrorisée, elle ne pouvait détourner son regard de l’importante silhouette mettant Orage à mort.
Quand il en fût fini du vieil alpha, le loup s’approcha d’elle. Elle reprit ses esprits afin de protéger Nala et les petits, elle hurla encore et encore.
« Laisse nous ! Laisse nous ! Oh mon dieu Orage, Orage !!! »
La peur et les larmes marquaient son visage. L’animal la toisa un instant puis sauta sur elle.
Par réflexe elle se protégea la tête du bras et crû perdre connaissance lorsqu’elle senti ses crocs s’enfoncer dans sa chair.

Elle se souvient avoir hurlé de douleur et de terreur.

Lorsqu’elle revint à elle, l’aube pointait son nez et sa première pensée fût pour la louve et les petits.
Tous étaient en vie … Etrangement …
Le cadavre d’Orage gisait un peu plus loin et c’est Vairon, son frère, qui semblait avoir pris la tête de la meute.
Nala avait mis cinq louveteaux au monde.

C’est son collègue Roman qui la trouva là, il était venu tôt la rejoindre afin de voir les nouveaux nés, quelle ne fût pas sa stupeur de la découvrir à même le sol, un bras ensanglanté et le cadavre d’Orage non loin. Il la crû même morte un instant.

Justine avait dû raconter son histoire au directeur du parc, aux pompiers, au médecin et à moult personnes encore.
Elle avait l’impression qu’on la prenait pour une dingue mais pourtant … Elle ne l’a pas inventée cette touffe de poils bruns dans sa main !
Elle les avait arrachés à l’animal en tentant de se débattre mais on ne cessait de lui répéter que sans doute un chien errant l’avait attaquée.

« Comme si un chien errant aurait la folie de venir s’attaquer à des loups ! C’est vraiment n’importe quoi ! Il est vrai que je n’y connais rien en loups, bande d’idiots ! »

Suite à cet évènement on l’avait mise en vacances forcées afin qu’elle récupère de ses émotions et de sa blessure au bras.

La journée elle arrivait à penser à autre chose mais la nuit … La créature ne cessait de hanter ses rêves et hier c’était plus fort encore.
Elle se rappelait son rêve comme si elle l’avait vécu. Elle courait dans la forêt, ne sentait ni les broussailles, ni les branches sous ses pieds nus … Appréciant la fraîcheur de la nuit, humant la moindre odeur, fouillant du regard les fourrés et apercevant le moindre lièvre, le moindre son …

« Je deviens complètement barge »

Décidément, le sommeil ne reviendrait pas. Elle se redressa dans son lit, puis se leva péniblement, ne prenant même pas la peine d’ouvrir les volets.
Son appartement était dans la pénombre depuis six jours, il empestait le renfermé et le tabac froid.

Elle lança un CD dans le lecteur du salon.
« Justine s'initie au secret
Une fleur dans la bouche
Elle entrevoit sa destinée
Justine qui se couche
Elle s'ennuie à trembler les sourds
Et compte les abattus du jour tout bas
Justine touche l'émoi
Justine obéit
Aurait elle trahi ou subi
Justine saignera
Une lueur rouge caresse son corps
Ce n'est rien juste qu'une petite mort
Et c'est ici que tout finira
Au paradis elle aura tout ce qu'elle voudra
Par ici plus personne ne sait couvrir ses plaies
Elle sacrifie toutes ses envies à l'infini
Elle dort comme un château hanté
Justine qui se doute qu'un prince viendra la réveiller
Justine qui attend
Elle deviendra ce qu'elle voudra
Une fée, un ange, n'importe quoi et c'est ici que tout finira
Au paradis, elle aura ce qu'elle voudra
Par ici plus personne ne sait couvrir ses plaies
Elle sacrifie toutes ses envies à l'infini
Et c'est ici que tout finira
Au paradis, elle aura ce qu'elle voudra
Elle deviendra ce qu'elle voudra
Là-bas une fée, un ange, n'importe quoi ce qu'elle voudra... »


« T’es bien gentil Nico mais cela fait un bail que je ne crois plus aux contes de fées, alors bon ton prince charmant et tutti quanti … »

Elle se dirigea vers la cuisine, mis le café en route et alluma une cigarette … Il semblait pleuvoir dehors, elle entrouvrit alors les volets pour profiter du spectacle se disant en prime que ça ne ferait pas de mal d’aérer l’appart qui sent bien moins bon que l’odeur de la terre après la pluie.

C’est alors que son regard balaya le sol, se fixant sur ses pieds. Ils étaient recouverts de boue, d’humus … une feuille morte y était encore accrochée.
Justine pinça les lèvres …
« Cette fois c’est la bonne, je suis complètement barge ! Je sais qu’il m’arrive de me laisser-aller mais l’hygiène corporelle ne manque jamais merde, je me suis douchée hier soir ! »

Contrariée et ayant l’impression de perdre la raison, Justine décida de se remettre en selle, elle ouvrit tous les volets, les fenêtres pour aérer.
Elle fila discrètement jusque la boîte aux lettres afin de lire le journal en buvant son café.

Enfin elle s’assied, dégustant son café brûlant elle crû halluciner en lisant les gros titres.
« Rambouillet : Un auto-stoppeur tué sauvagement par un animal sauvage
Un promeneur ce matin, trouva le cadavre déchiqueté d’un jeune homme.
Bastien, 16 ans, avait fugué depuis la veille, n’emportant avec lui qu’un peu de nourriture, il était facilement reconnaissable grâce à ce bandana rouge qu’il portait constamment autour du cou. C’est grâce à ce détail sur les avis de recherche que le promeneur l’a identifié, il portait encore son bandana, déchiqueté pendant l’attaque certainement.
On ignore encore quel animal a pu faire un tel carnage, la possibilité que ça puisse être un chien enragé a été écartée, les plaies sont trop profondes.
Nous n’ignorons pas la présence de loups dans le parc départemental, seulement aucune des clôtures ne semble avoir été endommagée et d’après les experts les loups de nos forêts ne pourraient causer de tels dégâts.
Une enquête est ouverte.
Si vous vivez dans la région et que vous avez aperçu n’importe quelle chose vous paraissant suspecte, n’hésitez pas à contacter la police.
»

Justine reposa sa tasse de café.
« Bah merde alors, mais c’est tout près d’ici, mais c’est mon loup ! Je ne suis pas dingue ! Il faut à tous prix que j’aille voir les flics. »

Elle fila sous la douche, passa dans sa chambre et s’habilla.
Les rideaux ouverts elle remarqua que ses draps étaient plein de boue, d’herbe et d’humus … Bien que n’y comprenant rien du tout, elle se décida à les mettre au sale, c’est ainsi qu’elle trouva parmi les draps un morceau d’étoffe déchirée …

Un morceau de bandana rouge …

Morwen, 23 janvier 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse


Nombre de messages : 1057
Age : 29
Lieu d'origine : quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Hurlements   Mer 5 Mar 2008 - 20:28

La chute est vraiment impressionnante Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
Dame Morwen
Bourgeois, Bourgeoise
Bourgeois, Bourgeoise


Nombre de messages : 96
Age : 37
Lieu d'origine : Le ventre de ma chère mère
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: Hurlements   Mer 5 Mar 2008 - 21:42

Réellement ?
C'était l'effet attendu, j'en suis ravie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse


Nombre de messages : 1057
Age : 29
Lieu d'origine : quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Hurlements   Jeu 6 Mar 2008 - 10:53

Oui oui, réellement... je trouve que vous avez le style que j'aime, à la fois simple mais délié, et poétique à la fois....
Et les thèmes sont ceux que j'aime, je ne peux m'empecher de vous féliciter, je sais que c'est encourageant lorsque l'on écrit d'avoir différents avis, et en tout cas pour moi, vous réunissez ce que j'aime tant sur le fond que sur la forme, alors je me répète à chaque fois, mais je vous fait part de mon plaisir à vous lire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
Dame Morwen
Bourgeois, Bourgeoise
Bourgeois, Bourgeoise


Nombre de messages : 96
Age : 37
Lieu d'origine : Le ventre de ma chère mère
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: Hurlements   Jeu 6 Mar 2008 - 14:42

Merci beaucoup, j'en suis ravie et touchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hurlements   Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Hurlements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» help: hurlements au coucher, "je ne veux pas dormir"
» Hurlements toutes les 40 minutes bébé 8 mois
» hurlements primaires la nuit comme pour la sieste help!!
» hurlements nocturnes inhabituels
» Bébé et hurlements au sein jour et nuit / URGENT !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Médiéval Fantastique :: Autour du Donjon :: Les Douves :: Nos oeuvres-
Sauter vers: