Forum Médiéval Fantastique

Forum de discussion autour du Moyen-âge et du Médiéval fantastique
Graphismes et Design réalisés par Ace, logo FMF par Duchesse de Bretagne, logo Qui est en Ligne par Diane de Brocéliande.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  MusiqueMusique  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Lun 9 Jan 2006 - 20:38

LE ROLE DE L'EGLISE :

Au Moyen Age, la vie des hommes est rytmée par la religion. Du Baptème à la mort, les grandes fêtes marquent aussi bien la succession des saisons que les travaux agricoles, pour ne citer que ces derniers...

Il faut bien comprendre que le Moyen Age c'est plus de 100 jours de fêtes par an...

L'assistance aux pauvres, alimentaire, vestimentaire, par le travail, les soins (les hopitaux), l'enseignement, la paix, la sécurité et le réconfort moral sont également à la charge du clergé.

L'Eglise se doit d'intervenir directement dans l'organisation de la société et justifie sa division en trois groupes :

- Ceux qui prient
- ceux qui combattent
- ceux qui travaillent

Ceux qui prient ont à charge (notamment) l'administratif.

Un court résumé qui donne l'essentiel de la société médiévale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Lun 9 Jan 2006 - 20:48

LE ROLE DE L'EGLISE : UNE MORALE

Dans ce monde primaire elle apporte une morale et une règle de conduite chrétienne (humaine), elle adoucit les moeurs par :

- le devoir d'assistance,
- Le droit d'asile
- la charité,
- la liberté du mariage,
- le libre choix des époux

On fait toujours court... disons pour l'essentiel.

A ce sujet, nous pouvons souligner que la femme bénéficie de droits importants et qu'elle joue un rôle de premier plan dans la société.

D'autres part, il faut savoir que :

- Les règle de la chevalerie pour les guerriers
- L'interdiuction de l'usure pour les plus riches
- Les règles de solidarité pour la communautés

... sont inspirées directement par l'Eglise.

C'est la structuration d'une société Chrétienne autour d'une morale Chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Lun 9 Jan 2006 - 20:55

ROLE DE L'EGLISE : LE CATHECHISME

Il s'apprend jeune avec l'aide des clercs, des curés et des Moines mais également de façon permanente dans les églises et les cathédrales par les vitraux, véritable sathéchisme en couleurs accessibles à tous et à tous ceux qui ne savent pas lire.

L'ancètre de la bande dessinée quoi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Hasta
Invité



MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Lun 9 Jan 2006 - 23:06

Mais tout cela reste très théorique, et fais bien souvent figure de modèle à suivre, sans pour autant correspondre à la réalité vécue par les pauvres, l'influence concrète du clergé sur ses ouailles, ou encore la vertu chevaleresque de ségneurs qui, dans de nombreux cas, abusent de leurs privilèges, en levant des milices personnelles, en exerçant une pression morale sur le peuple qui, privé de moyen de communication, ne peut que subir une injustice quotidienne et banale à cette époque, et j'en passe...
Revenir en haut Aller en bas
Ace
Chevalier de la Confrérie
Chevalier de la Confrérie


Nombre de messages: 1883
Age: 41
Lieu d'origine: Auvergne
Date d'inscription: 21/10/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mar 10 Jan 2006 - 9:08

Yes, le catholicisme fut un vecteur de gain de moralité pour le moyen âge, je prend la bible comme le tout premier code pénal et apporta une avancée importante en matière de moralité.
De plus, j'ajouterais à cette présentation, que le catholicisme a aussi été générateur de patriotisme et un vecteur de fédéralisme.
C'est par le catholicisme que ce sont créer les états du moyen âge.
Clovis qui se converti en est le plus bel exemple.

De même suite aux invasions vikings, c'est en ce convertissant après le traité de Saint Clair sur Epte que Rollon devient Duc de Normandie et s'allie à la couronne de France. Cette conversion est le début de l'histoire de Normandie qui nous donnera Guillaume le Conquérant et les suites concernant l'histoire anglaise.

Avec le Catholicisme, se crée une identité franque qui augmentera sous Philippe Auguste puis généra un fédéralisme européen (Création du Saint Empire Germanique), alliance européenne lors de croisades,....).

Bon les catholiques ont pas fait que du bon (exactions lors des croisades, inquisition,...), mais il est vrai qu'il a aussi participé au développement du moyen âge et à la moralité.

_________________
Ace, Chevalier de la Confrérie, Administrateur du site.
AD HONORES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireoublie.free.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mar 10 Jan 2006 - 12:04

LE ROLE DE L'EGLISE : LA SECURITE

L'Eglise, donc, se préoccupe du sort des pauvres gens et tente, dés le IXème siècle, de les soustraire aux méfaits des guerres féodales.

La Paix et la trève de Dieu interdit - sous peine d'excomunication - de s'en prendre au villages et à leurs habitants, de se battre du samedi au dimanche ainsi que les jours de fêtes religieuses (je rapelle qu'il y en à plus de 100 dans l'année).

C'est un bon début qui se fera sur un bon bout de temps à force de patience...

Puis, peu à peu on passera aux autres jours de la semaine. Il s'agit là, en fait, d'une pacification par un retournement des moeurs guerriere (abusives).

L'Eglise parvient donc à imposer la paix, la sécurité et, de cause à effet, la stabilité.

Enfin, elle apporte aux guerriers (chevaliers) une motivation différente au combat et à la guerre en inspirant les règle de chevalerie. Véritable ligne de conduite protégeant les faibles, prônant la fidélité et l'honneur, le service de la justice.

En condamnant la violence, l'Eglise prend la quasi totalité du peuple sous sa protection.

La protection est totale et sans discrimination, exemple, le manant ou le larron peut échapper au guet (la police) en touchant un anneau de fer fixé sur le mur d'une cathédrale, dit anneau du salut. Sur un rayon de 50 pas autour de cet anneau, il bénéficie de la protection de l'Eglise et ne craint aucune arrestation c'est l'Espace de salut.

Inutile de préciser que cette Eglise médiévale n'est en rien ressemblante à celle qui domine à partir du XVIème siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mar 10 Jan 2006 - 12:18

LE ROLE DE L'EGLISE : LA CHARITE

Ses hôtitaux et ses hospices se développent pour le plus grand soulagement des pauvres, des malades et des exclus, rapidement, la charité ne se pratique plus uniquement auprés des monastères ou des abbayes mais également dans les plus humbles demeures, les fermes, les chateaux ou les maisons bourgeoise.

La charité s'est propagée par l'exemple, elle est vite devenue un exemple à suivre puis un devoir.

Un devoir sacré.

Le chrétien en recherchant constamment le salut éternel, s'applique à respecter de son mieux la ligne de conduite en armonie avec sa foi et son église.

Je pense que c'est ce qui est le plus interressant a comprendre, il explique assez bien le mouvement d'ensemble de la société médiévale, son unité, le succés du progrés social et économique qui s'en suivit.

Que l'on approuve ou pas l'Eglise dans son histoire, on est obligé de constater que c'est dans ces 300 années qu'elle a écrit ses pages de gloires... en remplissant pleinement son rôle.

Bref, on pratiquait donc la charité en tous lieux, dans les chateaux ou demeures seigneuriales les Dames donnent et distribuent elles-même (c'est important pour elles) la soupe ou le pain auprés des mendiants.

Dans les cérémonies religieuses ou les mariages, outre la famille, on invite ses amis et ses voisins mais il est prévu de distribuer boire et manger aux pauvres locaux ou qui passent au hasard des routes.

Je crois que j'ai fait le tour... on pourrait en fait classé ce paragraphe sur la CHARITE en MENTALITE ce qui semble assez correspondre à cette période du IX au XIII ème (aprés ça commence à dévier un peu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Ace
Chevalier de la Confrérie
Chevalier de la Confrérie


Nombre de messages: 1883
Age: 41
Lieu d'origine: Auvergne
Date d'inscription: 21/10/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mar 10 Jan 2006 - 13:06

Porthos a écrit:

La protection est totale et sans discrimination, exemple, le manant ou le larron peut échapper au guet (la police) en touchant un anneau de fer fixé sur le mur d'une cathédrale, dit anneau du salut. Sur un rayon de 50 pas autour de cet anneau, il bénéficie de la protection de l'Eglise et ne craint aucune arrestation c'est l'Espace de salut.

Interressant ceci. Apporte nous une petite précision s'il te plait.
Donc le maladrin n'avait pas besoin de pénétrer dans l'enceinte de l'église, il lui suffisait de se trouver dans l'espace de salut.
Je suppose que la peur de l'excommunication ou de braver un interdit religieux suffisait à ce que le guet ou les soldats du bailli respectent cet terdit d'arrestation ?
Y avait t'il un moyen de contrôle par le religieux en cas de faute de la soldatesque, avait -il d'autres moyens de pression?
A t'on des exemples de faits concernant un malandrin ayant fait usage de cette prescription sans en avoir bénéficier....

Enfin, bref, vas y pousse la diatribe, c'est interressant comme truc.

_________________
Ace, Chevalier de la Confrérie, Administrateur du site.
AD HONORES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireoublie.free.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mar 10 Jan 2006 - 16:53

Ace a écrit:
Porthos a écrit:

La protection est totale et sans discrimination, exemple, le manant ou le larron peut échapper au guet (la police) en touchant un anneau de fer fixé sur le mur d'une cathédrale, dit anneau du salut. Sur un rayon de 50 pas autour de cet anneau, il bénéficie de la protection de l'Eglise et ne craint aucune arrestation c'est l'Espace de salut.
Je suppose que la peur de l'excommunication ou de braver un interdit religieux suffisait à ce que le guet ou les soldats du bailli respectent cet terdit d'arrestation ?
Y avait t'il un moyen de contrôle par le religieux en cas de faute de la soldatesque, avait -il d'autres moyens de pression?
A t'on des exemples de faits concernant un malandrin ayant fait usage de cette prescription sans en avoir bénéficier....Enfin, bref, vas y pousse la diatribe, c'est interressant comme truc.

Sur tous les documents dont j'ai pris connaissance, ce droit était inviolable, la foule aurait lynché les soldats qui se seraient aventurés dans l'espace de salut. J'ai en m"émoire à Notre Dame des gens qui se moquaient de gens d'armes qui n'avaient pus empécher un gaillard de se glisser entre les mails du filet pour saisir cet anneau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mer 11 Jan 2006 - 16:21

PELERINAGES :

Au Moyen Age on se rend en pélerinage, sur le tombeau d'un saint, prier devant ses reliques, pour soi ou pour les siens. Les pélerinages les plus célèbres sont au nombre de trois :

- Saint Jacques de Compostelle
- Rome
- Jérusalem

En fait, le pélerinage est souvent à l'origine de voeux, il entraîne un voyage long, difficile, inconfortable et dangereux. N'oublions pas que le Pélerin possède sur lui toute sa fortune. Si il en est de trés pauvres, il en est également de trés riches. En effet, le pélerinage touche toutes les couches sociales de la société médiévale sans aucune exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mer 11 Jan 2006 - 16:35

PELERINAGES : Destinations et étapes.

En 1300, le Pape attire les pélerins à Rome pour la célébration de la première année Sainte qui se célébrera tous les 25 ans. Ils vont prier sur le tombeau de saint Pierre...

Le pélerinage de Saint Jacques de Compostelle, en Galice, entraîne des milliers de pélerins pour prier Saint Jacques, qui franchissent les Pyrénées par des chemins de transhumance.

La route qui mène aux Pyrénées est constituée de chemins et d'anciennes voies romaines... de nombreuses églises, hospices ou même Cathédrales offrent le gîte pour la nuit et une soupe chaude à tous les pélerins. A destination, le pélerin plante une croix de bois, geste symbolique qui marque la fin de son pélerinage.

La sécurité de cet itinéraire est assurée par la multitude de Seigneuries traversé par ce flot humain. Toutes les villes étapes bénéficient d'un essort économique car de nombreux marchands font le commerce d'herbes médicinales, ceintures, gourdes, besace, vêtements et autres équipements indispensable aux pélerins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Porthos
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante


Nombre de messages: 189
Lieu d'origine: Ales - Gard
Date d'inscription: 17/11/2005

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mer 11 Jan 2006 - 16:39

PELERINAGES : La Coquille Saint Jacques

Elle se ramasse sur la côte des Asturie, trés vite elle sert d'écuelle pour le pélerin et de signe de reconnaissance.

D'où le surnom de COQUILLARD ou JACQUIER.

De retour, le Pélerin fait graver en sa demeure une coquille, le plus souvent au-dessus de sa porte...

Le Pélerinage donne pour beaucoup d'habitants d'occidents le sentiment d'appartenir à une même communauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nielda.site.voila.fr
Diane de Brocéliande
Grande Dame de la Confrérie
Grande Dame de la Confrérie


Nombre de messages: 364
Lieu d'origine: Yvelines
Date d'inscription: 11/09/2004

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Sam 4 Fév 2006 - 18:04

J'ai une question qui me vient à l'esprit... Les chrétiens ont-ils toujours été si... "intolérants" envers les autres religions au MA ? Quand l'inquisition est-elle apparue ? A-t-elle toujours eu les mêmes pratiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letenastare.canalblog.com
Rayena
Baron, Baronne
Baron, Baronne


Nombre de messages: 228
Age: 34
Lieu d'origine: Paris.
Date d'inscription: 27/01/2007

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mer 7 Fév 2007 - 20:29

Cher Porthos,

Je te remercie du fond du coeur pour ce rapport d'une grande vérité historique que tu nous a fait sur le Moyen Age et qui hélas est si souvent occulté. L'Eglise fut une mère pour cette période de l'histoire et le Moyen Âge n'aurait jamais été ce qu'il fut sans elle. Et personnellement, je trouve cela très très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damalali
Invité



MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mer 7 Fév 2007 - 23:25

Diane de Brocéliande a écrit:
J'ai une question qui me vient à l'esprit... Les chrétiens ont-ils toujours été si... "intolérants" envers les autres religions au MA ?



Il existe quelques exemples de politiques de tolérance des rois chrétiens envers les musulmans. C'est le cas en Sicile. Le roi Guilaume II,d'origine normande, qui a vécu au 12ème siècle était entouré de savants musulmans. On dit que son médecin et même son cuisinier étaient musulmans.Preuve de sa confiance en eux!
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ash
Humble villageois
Humble villageois


Nombre de messages: 14
Date d'inscription: 16/11/2009

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Lun 16 Nov 2009 - 8:38

Porthos a écrit:
Sur tous les documents dont j'ai pris connaissance, ce droit était inviolable, la foule aurait lynché les soldats qui se seraient aventurés dans l'espace de salut. J'ai en m"émoire à Notre Dame des gens qui se moquaient de gens d'armes qui n'avaient pus empécher un gaillard de se glisser entre les mails du filet pour saisir cet anneau...

Intéréssant Smile . Quelle était alors l'attitude de l'église quand le rescapé était réellement un criminel notoire ? Le prêtre en charge de l'église en question devait-il se réferait à son supérieur ou pouvait-il de lui-même décider de le livrer aux autorités ? Pouvait-il au moins laisser entrer les gardes dans le batiment (et si oui, avec ou sans leur armes ?) ? Existe-t-il des cas ou l'église ait refusé ce droit à l'espace de salut ? (ouf Wink , que de questions ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse


Nombre de messages: 1057
Age: 27
Lieu d'origine: quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription: 19/07/2007

MessageSujet: Re: LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE   Mar 17 Nov 2009 - 12:40

Dans Notre Dame de Paris, mais c'est un roman alors.... ^^
Non plus sérieusement je n'ai pas d'exemple, mais je concois mal qu'un homme d'eglise ait bafoué ce droit. Après il a pu y avoir des exceptions ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
 

LE MOYEN AGE : UNE SOCIETE CHRETIENNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA KABBALE CHRETIENNE
» Farce et mystère au Moyen Age
» L’archevêque de Chicago à l’Université des Mormons...
» Classification des minéraux par leur formule chimique brute
» Les ovnis font leur show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Médiéval Fantastique ::  ::  :: -