Forum Médiéval Fantastique

Forum de discussion autour du Moyen-âge et du Médiéval fantastique
Graphismes et Design réalisés par Ace, logo FMF par Duchesse de Bretagne, logo Qui est en Ligne par Diane de Brocéliande.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  MusiqueMusique  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'artisanat, une course à la perfection?

Aller en bas 

L'artisanat, perfection ou humanité?
Le but de l'artisan est de créer une pièce "parfaite"
13%
 13% [ 1 ]
Le but de l'artisan n'est pas de créer une pièce "parfaite"
87%
 87% [ 7 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 13:11

J'ouvre ce débat suite à la mini-discussion sur ce sujet dans le topic "Arc en Châtaigner". Le débat est celui-ci: pensez-vous que le but de l'artisan soit de créer une pièce parfaite (vouliez-vous dire par son aspect , sire Durnik?) ou de créer une pièce humaine ou les lignes tordues sont normales?


Je me permets de donner mon avis: Pour moi, l'artisan cherche toujours à créer une meilleure pièce, mais elle reste unique et n'aura donc jamais la perfection des traits d'une pièce d'usine, non seulement par les outils utilisés mais aussi par le temps passé. Pour moi, une pièce d'artisanat reste humaine, et ce sont ses défauts qui en font toute la beauté. Je trouve un arc tordu avec des bosses dues au noeud bien plus beau qu'un arc industriel bien droit et lisse.
Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Korrigane
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 379
Age : 92
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 13:32

Tout est dit Smile ! Et puis j'aime pas la perfection !!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace
Chevalier de la Confrérie
Chevalier de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1884
Age : 44
Lieu d'origine : Auvergne
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 14:50

Mais qu'elle est la définition de la perfection.
Cela est plus que subjectif et donc du coup il est quasiment impossible de répondre à la question.

L'artisan va réaliser une magnifique pièce, elle aura des caractéristiques unique mais elle pourra toutefois être parfaite, atteindre la perfection.

En outre, une pièce d'usine, bien lisse, ouvragée à la chaîne sans anicroches, ne sera pourtant pas parfaite, n'atteindra pas la perfection car sera moins solide ou résistera moins au temps.

On pourrait au lieu de parler de perfection, de beauté visuelle, mais cela aussi resterait subjectif.

Je crois que le seul comparatif ne peut être fait que vis à vis de ce que projette l'œuvre à notre subconscient tout autant qu'à notre conscient.
Comment l'œuvre nous parle en fait.

L'œuvre de l'artisan nous renverra la sueur, le temps passé, son amour de la matière première et des outils utilisé. Des odeurs surgiront de l'œuvre, des souvenirs d'un grand-père travaillant au fond de son garage tandis que la grand-mère faut cuire des crèpes,... elle sera "belle", "parfaite" de par l'amour qu'elle renvoi.
L'œuvre d'usine sera froide, distante, mécanisés, renverra un sentiment de fragilité, de consommation de masse, elle ne sera ni "belle", ni "parfaite" de ce point de vue. Pourtant, elle sera pratique, peu chère, et trouvera sa place d'œuvre parfaite au sens de son utilité, de l'accomplissement de sa tâche pour un moindre coût, avec une moindre peine et une aisance à être obtenue et utilisée. Alors que l'œuvre artisane perdra de sa "perfection" vis à vis de sa rareté, de son coût plus élevé, de sa disponibilité amoindrie en terme d'obtention courante.

_________________
Ace, Chevalier de la Confrérie, Administrateur du site.
AD HONORES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empireoublie.free.fr
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 15:02

j'ai voter pour "Le but de l'artisan est de créer une pièce "parfaite""


je comprends néanmoins ton point de vue, du fait que "l'erreur est humaine".
Mais tu n'es pas artisans encore^^
Tu as déjà bricoler (ton longbow est un bel ouvrage je n'en doute pas), mais c'était pour toi, voir des amis, de l'entourage....
Quand c'est à titre personnel je dis pas.
on peut se permettre de dire dire "oh c'est pas trop grave, tant que sa reste fonctionnel"

Mais le but d'un artisan étant de créer pour les autres, il n'a d'autre choix de rechercher la perfection, car c'est ce qu'on attend toujours de lui.
Peut être n'as tu pas cette visions des choses, mais les faits sont là.
Ma petite expérience de tailleur de pierre/marbrier m'a suffit. Le client demande un plan de travail pour une cuisine, quand il va venir voir l'œuvre achevé, sa première réaction sera de caresser l'arrondi ou le chanfrein du bout des doigts et 'tention à la grimace à la moindre imperfection (bon d'accord la grimace, j'exagère un peu encore que des chieure il y en a).
Toutes les fois où je me suis fait engueuler pour 2cm de chanfrein un peu trop large...
Non travailler artisanalement ne doit pas être synonyme d'erreur où d'imperfection, car l'artisan est censé connaitre et maitriser son métier.
sinon attend toi à des "tiens, c'est ce rigolo qui a fait ça?"
L'artisan peut faire des erreurs, mais pour lui comme pour ses clients c'est tout simplement intolérable, tant pour la satisfaction personnel que le coté commerçant.
Une pièce ne sera jamais identique à une autre, normal, on est pas des machines, mais chaque pièce se doit d'être parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 16:34

Ce que tu dis est juste Ace, je n'avais pas songé au fait que la perfection soit question de point de vue. C'est bien perfection esthétique dont je parle Wink
Sinon Heathen Knight, ton point de vue est légitime (renforcé par ta longue expérience qu'en effet, je n'ai pas), mais il faut aussi que nous nous interrogions sur la définition de "artisan". Tu dis juste quand tu affrimes que le fais pour mes proches. Pour moi, l'artisanat c'est de l'art. je considère ça comme un loisir, et toi plus comme une activité professionnelle il me semble ...
Revenir en haut Aller en bas
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 16:48

L'artisanat n'est pas un art, mais un savoir-faire, bien que tu puisse faire appel à la créativité (par exemple un poterie, la partie peinture peu être considére comme artistique)

cF: cours de philo 3eme!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 16:53

Vu que c'est un débat sur l'artisanat en général, je suppose qu'on peut aussi inclure la question Wink
Je pense que l'artisanat c'est de l'art, parce qu'on doit faire appel à un "sens" artistique, comment expliquer ... il faut pouvoir voir la pièce avec des yeux d'artistes. Toi qui as fais de la taille de pierre, est-ce que tu ne faisais pas ds motifs, est-ce que tu ne cherchais à créer une pièce qui plaise esthétiquement (dans les limites données par le client j'imagine)?
Revenir en haut Aller en bas
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 17:05

Non, je n'en étais point à ce stade encore^^

je te l'accorde il y a une part de créativité et d'imagination mais cela n'exclue pas le "parfait"

mais peut-on considérer un forgeron, mettons spécialisé dans les épée, comme un artiste? le souci de l'artisan sera sans doute plus de la prise en main de l'arme, son équilibre etc... que son esthétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de neige
Humble villageois
Humble villageois
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 41
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 17:47

Pour ma part Le but de l'artisan n'est pas de créer une pièce "parfaite mais une belle pièce unique qu'il aura créer avec amour et qui aura bien plus de valeur à mes yeux que ce qui est fabriqué dans les usines par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 18:11

Je suis d'accord avec toi Heathen, l'exemple du forgeron est fort bien choisi.
Si tu as une épée sous la main, regarde là. Ne peux-tu pas la considérer comme une œuvre d'art?
Ce que je veux dire, c'est que pour moi l'art c'est mettre du cœur a produire quelque chose de physique. Dès qu'on crée je considère ça comme de l'art. Après c'est un point de vue ...
Revenir en haut Aller en bas
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 5 Fév 2010 - 23:35

Lailoken a écrit:

Si tu as une épée sous la main, regarde là. Ne peux-tu pas la considérer comme une œuvre d'art?
Ce que je veux dire, c'est que pour moi l'art c'est mettre du cœur a produire quelque chose de physique. Dès qu'on crée je considère ça comme de l'art. Après c'est un point de vue ...

Je respecte votre vision des choses, néanmoins si tel est votre définition de l'art, il serait synonyme de n'importe quoi.

j'ai effectivement une épée sous la main, je l'ai maintes fois examinée. je pourrais la considérer comme une œuvre d'art, Titinette est en effet sagement exposé sur son râtelier, Titinette n'est qu'une arme de spectacle, elle ne coupe pas et n'a de surcroit pas encore servit.
je comprendrai aussi que vous considériez votre arc comme une œuvre d'art, après tout il est a peu prés dans le même cas que Titinette.
Oui, après tout pourquoi pas, c'est de l'art.

Tiens, et si on faisait un petit voyage dans le temps, au... moyen age par exemple?!?. Allez donc dire aux guerriers survivants que les épées qu'ils ont encore en main, tachées de sang, "c'est l'art", que leur frères d'armes tombés sont encore empalés d'œuvre d'art.
Dites aux rescapés d'une invasion Mongole (euh..sais pas si ça existe ça Mr.Red) que les corps de leurs familles gisent au sol, sont hérissés d'œuvre d'art, et concluer donc en disant "oh, vous savez je suis certain que l'artisan qui à fait ses flèches y a mit tous sont cœur".
Artisan n'est pas synonyme d'artiste, et ne pas confondre art et savoir-faire.

Flocon de neige a écrit:
Pour ma part Le but de l'artisan n'est pas de créer une pièce "parfaite mais une belle pièce unique qu'il aura créer avec amour et qui aura bien plus de valeur à mes yeux que ce qui est fabriqué dans les usines par exemple.

je crois justement que, s'il considère son œuvre comme une belle pièce unique, alors c'est qu'il la considère plus au moins parfaite.
Messire Lailoken parle d'y mettre le cœur, si on y met le cœur, c'est que l'on désire se rapprocher au plus prés de la perfection. Et là je suis d'accord que la pièces crée a plus de valeur que la pièces créée en moult exemplaire à l'usine, de toute manière, le travaille à façon ne peut être conparé au travail à la chaîne, car le but n'est pas le même.

J'en reprends l'exemple mes plans de travail en granit (en marbre c'est rare), on connaissait le nom, le téléphone du client, on installait la pièce chez lui, rien à voir avec le produit d'usine qui sera vendu à monsieur tout le monde que l'on connait pas, donc l'artisan se doit de se donner comme but la perfection, à la rigueur les mecs de l'usine ils s'en foutent, si j'ose dire.
la encore il y a un différence entre le "parfait" du savoir-faire et le "parfait" de l'usine.
Surtout qu'en sortie d'usine, parfois ça y va les défauts de fabrication.
Mais cela n'empêche pas que derrière des machine, il y a des hommes avec la volonté de créer; sans rentrer dans les détails de ce qui anime cette volonté, parfois Mr.Red ... souvent Mr.Red Mr.Red

Je conclurai donc: Artisanat: perfection ET humanités Very Happy
(et encore faudrait définir le terme "humanités"^^)


Dernière édition par Heathen Knight le Sam 6 Fév 2010 - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 6 Fév 2010 - 9:36

Une belle conclusion messire Heathen Knight, peut-être certains membres apporteront-ils de nouvelles visions Wink
Revenir en haut Aller en bas
Flocon de neige
Humble villageois
Humble villageois
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 41
Date d'inscription : 02/02/2010

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 6 Fév 2010 - 9:58

Tout à fait Lailoken, merci pour ce point de vue qui me fait reflechir Heathen Knight et pour cette belle conclusion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 12 Fév 2010 - 17:28

il fut un temps ou pour pouvoir exercer , un compagnon devait exécuter un chef d'œuvre,si l'exigence était parfois esthétique elle était surtout technique,il démontrait par la perfection de cet ouvrage sa parfaite maitrise de son métier
on associe l'artisan a " art" enfin a l'idee que l'on se fait de l'art
et tout le problème est la
un boulanger est (était) un artisan une baguette est elle une œuvre d'art ?
non? oui? c'est juste un aliment,qui sent bon,
un ouvrier a mis tout son cœur dans la fabrication d'un pain
mais cela justifie t il que ce pain soit trop cuit ,pas assez cuit,pas levé ,imbouffable,
prenons un forgeron ,il fabrique dans une vieille lime un ciseau a bois,pour faire des entailles de 20 mm,pas 22 ni 19 non 20
l'objet qu'il crée est utilitaire,pas décoratif (ce qui ne l'empêche nullement d'être beau)
et si tout les tailleurs de pierres n'avait pas eut ce souci de perfection les voutes de nos cathédrales aurait peut être une drôle de tronche...
a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 12 Fév 2010 - 18:09

Certes messire Durnik, mais je me place plus du point de vue de l'artisant amateur... vendez-vous vos productions?
Revenir en haut Aller en bas
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Ven 12 Fév 2010 - 18:32

Mmmmh... je ne suis pas sur qu'il existe des "artisan amateur".
Je pense que ou on est artisan ou on ne l'ai pas, il n'y a pas de demi-mesure, indépendament du fait de vendre ou pas.

voici la définition du larousse: artisan(e): Travailleur qui exerce pour son compte personnel un métier,seul ou avec l'aide des membres de sa famille ou de quelques employés.

Donc être artisan ne veut pas forcement dire vendre sa production, mais plutôt posséder un savoir-faire précis, en gros être capable de faire (et refaire) tel ou tel travail.
C'est pas parce que j'ai réussi à faire une armure lamellaire en cuir par exemple que je suis un artisan.
Pareil pour celui qui découpe un poulet une fois dans sa vie, sa ne fait pas de lui un boucher.
Ne pas confondre artisan et celui qui bricole dans sa cave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 10:38

bien sur je vends
mais a part quelques menus objets que je fabrique en serie (et cependant artisanalement),je ne tiens aucun stock car mon but est de répondre a un besoin '(désir,envie,même futile) pas de créer un réflexe d'achat coup de foudre
je suis " l'homme de l'art" qui permet a un client de voir SON projet se concrétiser,son rêve devenir réalité,sa maison se batir,c'est une noble tache qui helas ne correspond plus a notre mode de vie,a vos reflexe d'achat ,aujourd'hui on a un job,le metier se meurt
les forges s'éteignent,qui de vous a été voir récemment son forgeron pour refaire un bout de pioche ,refaire une pointerolle, tremper un soc de charrue,restent quelques atelier qui se consacrent au coté artistique de métier parfois avec talent,et beaucoup de revendeurs dont l'ethique et les motivations sont parois douteuse
ben oui desolé mais ça aussi c'est un paradoxe,on parle d'écologie on achète du café bio commerce équitable,mais ça gène personne d'acheter une lame tchèque on hindoue fabriquée par des mômes ou des adultes sous payés,dans des industries super polluantes!!!
et pour le plus grand profit de quelques rapace mercantiles
bon on s'ecarte du sujet ,mais ça fait du bien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 10:58

Oui, la mutation qu'a subi la société s'est hélas fais dans le mauvais sen ... mais peut-on allier la modernité aux métiers des siècles passés? C'est la société de consommation qui musèle l'artisanat...
Je vois que vous convenez d'un côté artistique et pratique Wink
Mais le côté artistique n'est-il pas mis en exergue de nos jours, permettant aux artisans de vendre, en donnant une qualité supplémentaire à un objet utile?
Peut-être est-ce là une question de philosophie, j'aime voir la beauté en toute choses (ou la chercher du moins)...
Revenir en haut Aller en bas
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 11:06

Voila, je me préparai à sortir un pavé, mais messire Lailoken à tout résumé en utilisant le verbe suivant: museler
La muselière de nos jours et bien conçue, et même pour ceux qui n'ont qu'une envi c'est de se la retirer, c'est pas évident.
D'ailleurs, je viens de me rendre compte que je ne connais même pas celui qui à fait Titinette, je l'ai acheté à un revendeur sur une fête médiévale près de chez moi.
Y a un bien une signature sur la lame, sa devrait prouver que c'est fait artisanalement, Français je sais pas.
Cela dit, je ne vois pas trop le mal en soit d'acheter étranger.
Ce n'est pas comme acheter acheter une voiture française faite à l'étranger pour la faire revenir en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 12:31

acheter étranger d'accord
participer a la pollution et a l'exploitation en achetant n'importe quoi NON
ce n'est pas la société de consommation qui fait quoi que ce soit
c'est le consommateur,toi ,moi ,nous,

pour ce qui est de l'artisanat ,la recherche de la perfection reste le but ultime du métier,Point.
une pièce imparfaite ,ne passe pas le cap du certificat d aptitude professionnelle,ben oui les loulous on parle métier là avec apprentissage exam et tout et tout
pour les bricoleurs du dimanche et autre ma foi je ne sais pas
petite précision
j'ai un statut d'artiste plasticien et je fais une énorme différence entre un processus créatif et le travail de l'artisan .
c'est comparer un opinel et une pièce unique de coutelier dont la fonction première n'est plus d'être un couteau
d'autres avis seront les bienvenus surtout de gens étant directement impliqué dans une démarche créative dont elles souhaitent vivre
sinon on tourne en rond
Revenir en haut Aller en bas
Heathen Khan
Inquisiteur de la Confrérie
Inquisiteur de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 1416
Age : 31
Lieu d'origine : Haute Savoie
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 13:16

Je n'ai pas fais mes deux ans de CAP (juste un, dommage), donc pas fait l'exam. mais c'est vrai que le jour de l'examen, qu'est ce qu'on demande? la perfection.
Et on ne demande pas de sortir une fantaisie de son chapeau, mais bien un projet respectant un cahier des charges.
Mais comme tu dis on tourne en rond là.

Moi ce qui me fait bondir, c'est qu'on puisse bafouer le tire d'artisan.

quand à la société de consommation, on entre dans un autre débat, et pas des moins complexe ou il est facile de s'y perdre.


Dernière édition par Heathen Knight le Sam 13 Fév 2010 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eowyn
Chambellan, Suivante
Chambellan, Suivante
avatar

Nombre de messages : 107
Age : 36
Lieu d'origine : Mosellane vivant en Alsace
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 13:16

le but n'est pas de creer une piece parfaite mais de la faire soi meme et d'avoir un travail unique a chaque piece
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nosroyaumesoublies.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Sam 13 Fév 2010 - 13:31

Mais nous nous heurtons ici à une définition qui mérite d'être approfondie: celle de la perfection. Je ne pense pas que la perfection puisse être atteinte, par l'artisan ou même par l'industriel, du moins en utilisant des matériaux "vivants" comme le bois, ou changeants comme l'acier, car c'est la matière qui dicte alors le cahier des charges. Du moins c'est ainsi que je le vois. la perfection en tant que telle n'existe pas. prenez un outil: il semblera parfait s'il a un manche large pour quelqu'un qui a de grandes mains, mais beaucoup moins pratique pour quelqu'un qui a de petites mains ...
Revenir en haut Aller en bas
aragorn
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse
avatar

Nombre de messages : 1776
Age : 56
Lieu d'origine : Giroux Vieux (Auvergne)
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   Lun 31 Jan 2011 - 19:51

Un artisan Vénitien se plaignait , un jour, à son fournisseur que les tapis d'Orient qu'il se procurait à grand frais présentaient tous un défaut et que ses clients étaient mécontents. Le fournisseur, un marchand d'origine arabe, lui expliqua alors que c'était fait exprès. Les tapissiers laissaient volontairement un défaut car, par humilité, ils ne voulaient pas prendre le risque de créer une œuvre parfaite puisqu'à leurs yeux, seul Dieu peut l'être.
Et nôtre bon marchand Vénitien d'expliquer la chose à ses riches clients, sans oublier de grossir le prix de chaque tapis puisque le défaut n'étant pas toujours au même endroit, chacun devenait une pièce unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dessinsfantasy.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'artisanat, une course à la perfection?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'artisanat, une course à la perfection?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Origène: Maitre de Perfection chrétienne
» La perfection de l'énergie
» La perfection de la sagesse
» La perfection de la contemplation
» Le soutra de la perfection de la sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Médiéval Fantastique :: Autour du Donjon :: Les Douves :: Débats/Annonces-
Sauter vers: