Forum Médiéval Fantastique

Forum de discussion autour du Moyen-âge et du Médiéval fantastique
Graphismes et Design réalisés par Ace, logo FMF par Duchesse de Bretagne, logo Qui est en Ligne par Diane de Brocéliande.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  MusiqueMusique  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Historique technique du papier et du livre

Aller en bas 
AuteurMessage
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Historique technique du papier et du livre   Sam 28 Juil 2007 - 17:45

LE PAPIER

Le papier voit originellement le jour en Chine dés le IIe siècle avant notre ère. ce sont les orientaux qui développèrent la technique, de la Chine vers le Japon, et également le bassin indien.

L’Extrème-Orient garde le monopole du papier jusqu’au VIIIè siècle. Ce sont les arabes qui en ont découvert le secret de fabrication après avoir capturé des artisans papetier chinois, lors de la prise de Samarcande en Asie Centrale.
Très vite, vers 794-795, des fabriques de papier apparaissent dans l’empire arabe, tout d’abord à Bagdad, puis au Yemen, à Damas, à Tibériade et à Tripoli. Son expansion continuera vers le Nord-Ouest et le sud-ouest, passant par Antioche ou Constantinople.
Le papier apparaît aussi en Egypte où il remplace peu à peu le papyrus. Le pays déploie une fabrication à base de fibre de lin et de chanvre, donnant un papier plus fin que celui de Samarcande. La Sicile, sous domination arabe devient une plaque tournante du commerce du papier. C’est cette base forte qui permettra l’incursion du papier en Italie puis vers le nord. L’Espagne aussi voit apparaître plusieurs fabrique de papier.

Les matières premières n’étant pas les mêmes d’un continent à l’autre, les fabricants arabes ont du s’adapter. Ainsi, des fines baguettes de roseaux remplacent le bambou, et le crin de cheval remplace la soie.
Les fabriques arabes utilisaient principalement du lin d’Egypte ou d’Espagne, du chanvre de Samarcande, d’Espagne ou de Syrie sous formes végétales mais surtout tissées comme les cordages de chanvre ou les chiffons de lin.
Le changement majeur de la technique de fabrication réside essentiellement dans le blanchiment des chiffons de lin ou de chanvre avec de l’eau de chaux puis un effilochage des fibres au ciseau. De même, le pilonnage n’était plus assuré par un marteau, mais par une meule dont le fonctionnement était assuré par des hommes ou des animaux, comme les agriculteurs faisaient dans les moulins à grain par exemple. Il apparaît au même moment les prémices des pilons à moteur hydraulique.
Au niveau de l’essorage, les papetiers arabes préféraient mettre sous presse.
Dans la même optique que les parchemins, les feuilles de papier pouvaient être lustrées à la pierre avec de l’argile blanche et fine, du gypse ou de la farine blanche.
Enfin, pour les finitions, l’encollage se faisait à base d’amidon de riz comme c’était le cas pour les papyrus égyptiens, ou bien à la gomme adragante dans l’Empire Musulman d’Occident.
Des papiers marbrés ont été mis au point chez les papetiers turcs. Les feuilles sont apprêtées et polies pour qu’elles soient souples et lisses, avant que les couleurs du calligraphe ne soient posées . La feuille était ensuite marbrée à l’eau et aux pigments gras.

Les italiens étaient les principaux importateurs du papier arabe à travers l’Europe, et utilisaient déjà ce support pour leurs propres besoins depuis le XIIè siècle. A peine un siècle plus tard, le papier est devenu un bien d’exportation grâce à une méthode mécanisée. C’est dans ce même siècle qu’apparaît à Fabriano une fabrique de papier, dont la méthode est totalement différente de la technique arabe. Au vu de son succès, d’autres moulins apparaissent à travers l’Italie.

Les italiens développent des dispositifs utilisant l’énergie hydraulique avec le système de la roue à aube. Cette énergie active des maillets à frappe verticale grâce à des arbres à came. Cette technique accroît le rendement et donne un résultat plus régulier. Parallèlement, le marché du papier commence à se mettre en place de façon prolifique. La France et l’Allemagne sont les premiers à retirer le monopole du papier à l’Italie par la suite.


Voici les étapes de fabrication de cette technique qui restera presque inchangée jusqu’au XIXè siècle :

Arrow Les chiffons sont tout d’abord nettoyés, blanchis au soleil et découpé en lanière après avoir enlevé tout élément impropre. Les chiffons subissent ensuite un triage par rapport à la qualité du tissu.
Arrow Les chiffons fermentent plusieurs semaines dans une citerne appelée le pourrissoir, où ils ont été aspergés d’eau.
Arrow La pâte est ensuite transportée dans des petites cuves où des maillets cloutés tombe lourdement sur la pâte dans un mouvement régulier, grâce au mécanisme du moulin. Un deuxième battage appelé Affinage s’effectue avec des maillets cloutés plus tranchants.
Arrow La pâte est délayée à raison de 2% dans de l’eau claire et versée dans une grande cuve dont un réchaud maintient l’ensemble du contenu tiède.
Arrow Un ouvrier plonge ensuite dans la cuve la forme : châssis rectangulaire quadrillé par des tiges de sapin appelées pontuseaux et un réseau plus fin dans l’autre sens en fil de laiton nommé vergeures. L’eau s’écoule mais la matière reste sur la grille, assiste d’un mouvement de tamisage pour réguler la matière. Le quadrillage métallique laisse une trace dans l’épaisseur de la feuille ne formation appelée la « marque d’eau ». Cette sorte d’image fantôme dans l’épaisseur de la feuille sera propre aux papiers produits jusqu’au XVIIIème siècle.
Arrow L’ouvrier enlève la couverte, c’est à dire le cadre autour de la forme pour la positionner sur une autre forme pendant que l’ancienne est posé sur un feutre. Un autre ouvrier retourne le tout afin de pouvoir enlever la forme. Par la suite il se crée donc une succession de feutre/papier/feutre/papier.
Arrow La pile est ensuite placée sous presse, afin de réduire l’épaisseur de la pile d’un tiers. C’est à ce moment que se construisent les liaisons hydrogènes entre la cellulose et les fibres, et c’est ce qui donnera la solidité mécanique du papier.
Arrow Les feuilles sont ensuite détachées des feutres et mises à sécher sur des étendoirs, dans une salle où l’on peut régler l’entrée du vent et donc la vitesse de séchage.
Arrow L’encollage s’effectue avec une gélatine animale à partir de rognures de peau bouillies. L’ouvrier plonge une centaine de feuille dans une cuve contenant cette gélatine maintenue tiède, et ressort le tas de suite.
Arrow Les feuilles sont remises sous presse pour enlever l’excédent de colle, à nouveau séchées et remises sous presse dans le lissoir.
Arrow Des ouvrières passent un grattoir sur les feuilles afin d’enlever les aspérités et passe un lissoir pour égaliser le grain du papier.
Arrow Les feuilles défectueuses seront réutilisées comme pâte à papier, et les autres sont classées en cinq catégories : le bon, le retrié, le chantonné, le court et le cassé. Les feuilles vouées à l’écriture sont celles des deux premières catégories.


LE LIVRE

Entre le XIIe et le XIVe:
Avant cette période, les livres étaient des cahiers reliés par des points de chainettes et recouvert de plats en bois avec des poignets pour les saisir, sur le principe de la reliure copte:

Les livres sont rares et chers, le corps d'ouvrage est l'oeuvre des moines copistes et la reliure (comprenant les plats) celui de l'orfèvre.

VIIIeme siècle: Couture sur nerf fendu (du cuir ou parfois du parchemin fendu en deux pour la largeur du corps d'ouvrage) apparaît, ainsni que les tranchefiles
Ceci est une tranchefile, cela permet de renforcer le bord du dos, afin de le saisir sans tout péter:

Les livres sont munis de fermoirs dont voici un principe:


Les reliures ordinaires sont recouvertes de cuir très rude comme le mouton, la truie, le cerf ou du parchemin. les reliures précieuses était recouvertes d'étoffes (velours, brocart, camelot), de bois (incrusté de pierres, de plaques d'ivoire), de métal précieux.

Le cousoir apparaît au XIIeme, en même temps que les plats de bois s'affinent, puis apparaît au XIVeme les ais en carton recouvert de veau lisse ou de cuir de boeuf, parfois teint en rouge ou vert.

Coté décor du livre, on utilisait deux procédés:
Arrow La ciselure, c'est à dire le cuir gravé à l'aide d'un poinçon
Arrow L'estampage, soit l'empreinte réalisée sur le cuir humide à k'aide dde plaque de bois gravé en creux ou en relief

Le titre des livres était écrit ou peint à la main sur la tranche.

Le XVIeme:
Ce siècle voit apparaître les fameux incunables, appliquant les premières techniques d'impression avec une structure calquée sur les manuscrits enluminé (notamment au niveau de l'écriture gothique, des lettrines et des plaques gravées calqués sur le style des enluminures).

Le nombre de nerfs de couture passe de 3-4 à 5-7, le cuir est du veau brun ou de la basane, et le papier remplace donc le parchemin.

Le décor à froid permet dés 1480 de graver le centre des plats grâce à une presse à balancier. La dorure sur cuir apparait également grâce aux musulmans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse
avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 30
Lieu d'origine : quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Sam 28 Juil 2007 - 17:55

Je te l'ai déjà dit sur msn, mais je le redis ici : c'est très très intéressant, et les photos permettent de bien se rendre compte, merci beaucoup pour ce topic très bien fait thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Lun 13 Aoû 2007 - 16:12

Les hommages Dame Slania , si Vous le permettez : félicitations et

grand merci pour toute ces belles choses . . . Fabuleux ! ! ! cheers

Amicalement

Dame Marie et Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Mar 14 Aoû 2007 - 18:06

Je viens de voir un site assez sympa, assez fantaisie pour un site de relieur c'est marrant^^

On y trouve un lexique et des explications claires Smile

http://www.reliure-restauration.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucifiel
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 430
Age : 28
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Mar 14 Aoû 2007 - 18:42

Merci de nous faire profiter de ton savoir dame slania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diane de Brocéliande
Grande Dame de la Confrérie
Grande Dame de la Confrérie
avatar

Nombre de messages : 364
Lieu d'origine : Yvelines
Date d'inscription : 11/09/2004

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Mer 15 Aoû 2007 - 19:43

Merci pour tes enrichissements Slania. Smile C'est vraiment très intéressant, et en plus c'est un domaine que j'affectionne particulièrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letenastare.canalblog.com
lucifiel
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 430
Age : 28
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Mer 15 Aoû 2007 - 21:11

J ai aujourd hui vu un livre datant de 1970, qui est la copie en fac-similé d un codex medical qui se trouve a la bibliotheque nationale autrichienne, je vais essayer de mettre des photos si c est possible d en faire (il est a des amis qui partent samedi -_-' )

son titre codex medicus graecus 1

(par internet j ai trouve que l original date du 6eme siecle)


http://www.antiqbook.com/books/search.phtml
Citation :
Codex Vindobonensis Medicus Graecus 1 of the Austrian Natural Library, Vienna. Twelve miniatures. (Cover title: Dioscorides herbarium. Twelve miniatures from the Anicia Juliana Codex 6th C.).
Graz (Austria), Akademische Druck- u. Verlagsanstalt, n.d. (1970's). Folio. Title leaf (incl. list of miniatures) + two identical sets of 12 tipped-in plates, one set mounted in folders, the other on green paper sheets. Or. green cloth over cardboard box. (Few vague stains on box). VG. Editions Medicina Rara. - #CDX of 500 double suites in boxed portfolios. (No text booklet included).

EDIT : enfin si ca interesse quelqu un sinon je fais avoir al flemme ^^'


Dernière édition par le Jeu 16 Aoû 2007 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Jeu 16 Aoû 2007 - 17:10

Ah mais oui ça interesse toujours!!! du moins moi XD

C'est pas courant de trouver des fac similé de livre si vieux et il est clair que les fac similé sont très cher, une copine a ceux des Trois livres d'heures du Duc de Berry et celui des Visconti, un cadeau de sa grand mère qui ne savait pas quoi en faire!! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucifiel
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 430
Age : 28
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Jeu 16 Aoû 2007 - 19:03

Soyez rassuré dame slania, j aurais les photos pour demain soir.
Et surement des planches de croquis de plantes que je garderais 2semaines.

Le livre est en vieux grec et en une autre langue totu aussi ancienne mais je n ai pas put savoir ce que c etait (l imprimeur etait hollandais, je ne comprends pas ce qu il raconte au debut)

Edit : j ai dit 150€ le livre en fac similé mais c etait une erreur c est qu un morceau du livre, le livre entier est a 12 000 $ sur le net.


Dernière édition par le Jeu 16 Aoû 2007 - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse
avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 30
Lieu d'origine : quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Jeu 16 Aoû 2007 - 19:09

du grec ancien ^^ super ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
Sophie
Bourgeois, Bourgeoise
Bourgeois, Bourgeoise
avatar

Nombre de messages : 71
Age : 37
Lieu d'origine : Je viens du Québec mais je suis dans le Var.
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Dim 28 Oct 2007 - 10:26

Un grand merci à Slania! Wow! C'est fascinant! Moi qui ai étudié en mise en page et qui travail en plus le cuir, je trouve merveilleux l'assemblage de ces deux activités en livres! Je trouve ça génial! J'ai même dévoré le site que vous avez donné. C'est pas croyable comment ils arrivent à rendre un vieux livre comme neuf! Je n'aurais jamais cru qu'on pouvait compléter des pages dont certains bouts avaient été déchirés en défroisser les autres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Dim 25 Nov 2007 - 12:22

Alors quelques petits plus !! Smile

Compléments à propos des premiers livres (nommé codex):
Voici le genre de liasses de documents qui ont commencé à poser problème, et qui ont donné les premiers livres, nommé codex.


Voici le genre de livre de registre type qui ont été fait par la suite. C'est une couture sur double septain (une grosse ficelle faites de 7 petites ficelles, d'où son nom). On appelle cette couture "à chevron" car comme vous voyez cela fait des "dents", car on pique dans le trou de dessous encore, pour donner plus de solidité à la couture.


Ce genre de reliure est accompagné de plats en bois, dont les ficelles sont souvent fixé par deux trous dans le bois, voir trois. on rajoute parfois des chevilles pour fixer encore plus celles-ci.
Le sens du fil du bois suis la longueur du livre pour que ça ne pète pas. Le problème étant que cela pète à l'autre bout souvent, comme ici ^^.


Compléments à propos des incunables:
Voici un autre style d'incunable. Je ne sais pas trop à quoi servent les lettres dans les marges par contre, peut-être des repères pour des annexes.

Ceci est un exemple typique d'incunable à mi chemin entre l'impression pure et la calligraphie. En effet, il y a eu une période où les lettrines étaient encore faites à la main. Ainsi, on imprimait en tout petit la lettre à calligraphier, et un moine repassait par dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Mer 5 Mar 2008 - 21:02

Voici une adaptation trèèèèès libre des aumôniers, des livres où l'on collait un bout de parchemin, tissu, etc pour les accrocher à la ceinture.

Pour l'histoire, ces reliures sont apparues vers le 12e.
Voilà c'était surtout un exercice pour le trip, j'avais ces plats en bois avec des jolies fermoirs en cuir, et dont je ne savais quoi faire Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Azalaïs
Chancelier, Chancelière
Chancelier, Chancelière
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 34
Lieu d'origine : Nantes
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Mer 5 Mar 2008 - 22:01

J'aime beaucoup ce que vous faites des choses dont vous ne savez pas quoi faire Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.numericable.fr/bemmanuell/Azalais/
Hyvermor
Banni(e)
Banni(e)


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Jeu 6 Mar 2008 - 9:55

Citation :
J'aime beaucoup ce que vous faites des choses dont vous ne savez pas quoi faire

j'ai les fables d'Esope reliées d'une façon assez particulières chez moi... Et cette phrase m'arrache donc un rire machiavélique et irrésistible à la pensée que ça puisse s'appliquer au plus vieux livre de ma bibliothèque!
Faut vraiment que je trouve une photo de ce bouquin!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Azalaïs
Chancelier, Chancelière
Chancelier, Chancelière
avatar

Nombre de messages : 885
Age : 34
Lieu d'origine : Nantes
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Jeu 6 Mar 2008 - 18:33

Hyvermor a écrit:
[
j'ai les fables d'Esope reliées d'une façon assez particulières chez moi...

Particulière?? c'est à dire?? aie, qu'est ce que ça doit donner... :DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.numericable.fr/bemmanuell/Azalais/
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Jeu 6 Mar 2008 - 21:19

Moi aussi ça m'intereeeeesse!! D'autant plus que je pourrais te dire ce que tu trouves si particulier Smile

J'aimerai bien savoir la date du bouquin (marqué sur la page de titre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyvermor
Banni(e)
Banni(e)


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Ven 7 Mar 2008 - 10:26

c'est pas très vieux, c'est du XVIII je crois ou peut etre avant
tu pourrais me le dire?
Ahah, la blague, c'est que la première reliure est de cuir animal probablement, mais que la deuxième ...
enfin fichtre, quoi! t'as déjà vu un bouquin avec des grains de beauté et des racines de poils fins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Ven 7 Mar 2008 - 19:50

Du parchemin quoi !! :p

Enfin je préfère voir des photos pour être sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunaewen
Duc, Duchesse
Duc, Duchesse
avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 30
Lieu d'origine : quelque part entre Brocéliande et Avalon...
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Sam 8 Mar 2008 - 11:29

je me disais la même chose

(non, hyvermor, ce n'est pas de la peau humaine Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesfeesdebeltane.forumactif.org/forum.htm
Slania
Baron, Baronne
Baron, Baronne
avatar

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   Ven 14 Mar 2008 - 18:05

@Hyvermor: les photos!! les photos!! les photos!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Historique technique du papier et du livre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Historique technique du papier et du livre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Papier] Le Grand Livre de l'Héraldique de Neubecker
» Lévitation
» Du sang sur Rome: roman policier historique captivant
» [Papier] Le Livre des Devises
» papier mouillé gondole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Médiéval Fantastique :: Autour du Donjon :: Le Salon... :: ...de l'Artisan-
Sauter vers: